COVID-19: City of Winnipeg response and latest updates on City facilities and services COVID-19 : Mesures prises par la Ville de Winnipeg et dernières nouvelles sur les installations et services municipaux

How to spot the signs of a substance use overdose

November 25, 2020

Ambulance

Quick action can help make the difference between life and death during a substance use overdose.

In 2019, the Winnipeg Fire Paramedic Service (WFPS) responded to more than 8,000 calls for service related to substance use. In the first 10 months of 2020, the WFPS responded to 6,600 calls.

Use of naloxone, a fast-acting treatment for opioid overdoses is also on the rise. These types of medical emergencies are serious and can result in death.

“An overdose happens when someone ingests more of a substance than their body can process,” said Cory Guest, Paramedic Public Education Coordinator for the WFPS, who regularly speaks to schools and community and conference groups about substances and their impacts.

Guest said the signs and symptoms of overdoses vary depending on the substance used, but common signs to look for include the following:

  • Unresponsiveness, unconsciousness or altered level of consciousness
  • Shallow or irregular breathing, or no breathing
  • Slowed heart rate or no pulse
  • Choking or gurgling sounds
  • Purple lips and fingernails
  • Clammy skin
  • Changes in body temperature
  • Vomiting
  • Seizures
  • Loss of coordination
  • Pinpoint pupils (opioids)

“If you or someone you know overdoses or becomes ill after taking a substance, emergency medical care is required,” said Guest.

Every ambulance and fire apparatus in the city is equipped with naloxone for a swift response to opioid overdoses. In addition, naloxone kits are available at pharmacies, and through community-based organizations. Check with your pharmacist or naloxone supplier for details to see if you may qualify for a free naloxone kit.

Use of naloxone, a fast-acting treatment for opioid overdoses is also on the rise.
Use of naloxone, a fast-acting treatment for opioid overdoses is also on the rise.

“Even if you administer naloxone, that only buys a short period of time, and the person will still need emergency medical attention so you still need to call 911,” said Guest, adding that while emergency intervention is a critical part of preventing overdose deaths, it is only one piece of the equation.

Each year, Guest provides more than 100 educational presentations with high schools, community groups and conference planners about the impacts of substances. He focuses on current drug trends and the effects of various substances. These presentations also provide information about how to support people who use substances and how we can work together to eliminate the stigma of substance use.

While in-person presentations are not an option due to the COVID-19 pandemic, adapted delivery methods are available and can be booked on a case-by-case basis through the WFPS public education branch.

Reconnaître les signes d’une surdose liée à l’usage de substances psychoactives

Le 25 novembre 2020

Ambulance

Dans les cas de surdoses associées à la consommation de substances, agir rapidement peut permettre de sauver des vies.

En 2019, le Service d’incendie et de soins paramédicaux de Winnipeg (SISPW) a répondu à plus de 8 000 appels liés à l’usage de substances psychoactives. Au courant des dix premiers mois de 2020, le SISPW a répondu à 6 600 appels.

L’usage de naloxone, un traitement rapide contre les surdoses aux opioïdes, augmente aussi. Ce type d’urgence médicale est sérieux et peut causer la mort.

« Quand une personne fait une surdose, cela veut dire qu’elle a consommé une quantité de substances que son corps ne peut pas supporter, a commenté Cory Guest, le coordinateur à l’éducation publique du SISPW, qui fait régulièrement des présentations dans les écoles ainsi qu’auprès de groupes communautaires et de conférences, au sujet des substances psychoactives et de leurs impacts. »

Monsieur Guest dit que les signes et les symptômes d’une surdose varient selon les produits utilisés, mais les signes communs à guetter sont les suivants :

  • Absence de réaction, perte de conscience ou état de conscience altéré
  • Respiration lente ou irrégulière, ou absence de respiration
  • Ralentissement du rythme cardiaque ou absence de pouls
  • Bruits d’étouffement ou gargouillements
  • Lèvres et ongles violets
  • Peau collante
  • Variations de la température du corps
  • Vomissements
  • Convulsions
  • Perte de la coordination
  • Rétrécissement des pupilles (opioïdes)

« En cas de surdose ou de malaise après avoir consommé des substances, des soins médicaux d’urgence doivent être administrés. »

À Winnipeg, les ambulances et les véhicules de lutte incendie sont tous équipés de naloxone pour pouvoir intervenir immédiatement dans les cas de surdoses aux opioïdes. De plus, les trousses de naloxone sont distribuées dans les pharmacies ainsi que par certains organismes communautaires. Renseignez-vous auprès de votre pharmacie ou de votre fournisseur en naloxone pour savoir si vous avez droit à une trousse gratuite.

L’usage de naloxone, un traitement rapide contre les surdoses aux opioïdes, a également augmenté.
L’usage de naloxone, un traitement rapide contre les surdoses aux opioïdes, a également augmenté.

« L’administration de naloxone ne fait gagner que peu de temps, et la personne devra quand même subir des soins médicaux d’urgence, c’est pourquoi vous devez appeler le 911 », a commenté monsieur Guest, en ajoutant que même si les interventions d’urgence sont une étape critique dans la prévention des décès causés par les surdoses, elles ne sont qu’une partie de l’équation.

Chaque année, Cory Guest donne plus de cent séances d’information aux écoles secondaires, groupes communautaires et planificateurs de conférences sur les impacts de la consommation de substances. Il attache une attention particulière aux tendances et aux effets associés aux substances psychoactives. Ces présentations contiennent aussi de l’information sur les façons d’aider les personnes qui consomment des substances, et de collaborer pour venir à bout des préjugés sur cette question.

Les présentations ne peuvent pas avoir lieu en personne en raison de la pandémie de COVID-19, mais il existe d’autres méthodes personnalisées qui peuvent être obtenues auprès de la Direction de l’éducation du public du SISPW.


Emergency and Safety Other City Information