Information sur l’accessibilité du site Raccourci clavier 1 pour accès direct à la barre de navigation du haut Raccourci clavier 2 pour accès direct au lien vers le trois un un Raccourci clavier 3 pour accès direct au menu principal du site de la Ville de Winnipeg Raccourci clavier 4 pour accès direct à la barre de navigation de gauche Raccourci clavier 5 pour accès direct au contenu Raccourci clavier 6 pour accès direct au contenu de la barre de navigation de droite Raccourci clavier 7 pour accès direct aux liens du pied de page
City of Winnipeg
  |  English   | 
COVID-19: City of Winnipeg response and latest updates on City facilities and services COVID-19 : Mesures prises par la Ville de Winnipeg et dernières nouvelles sur les installations et services municipaux
Magasin de la Direction du stationnement

Projet pilote de permis de stationnement pour autos partagées

Suite à une demande de Peg City Car Co-op (PCCC) et à la décision prise le 4 novembre 2019 par le comité d’orientation permanent du renouvellement des infrastructures et des travaux publics, la Direction du stationnement de Winnipeg (DSW) entreprend un projet pilote de 12 mois afin d’appuyer l’autopartage. Le projet pilote de permis de stationnement pour autos partagées s’accorde bien avec le Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg, qui encourage les partenariats entre la Ville et les organismes d’autopartage qui visent à promouvoir les modes de transport durables et à inciter la population à agir pour le climat.

L’autopartage permet aux gens de partager un véhicule avec d’autres usagers occasionnels et de réduire ou de supprimer ainsi la demande en véhicules privés. L’autopartage s’intègre bien au Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg, car il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’offrir des possibilités de déplacement aux personnes qui veulent pouvoir se passer d’un véhicule.

Grâce au projet pilote, les véhicules de PCCC autorisés pourront stationner dans six emplacements sur rue et un emplacement hors rue. Les limites de temps et les paiements requis pour le stationnement (le cas échéant) ne s’appliqueront pas dans ces places réservées aux véhicules partagés, pour autant que ceux-ci font l’objet des permis exigibles.

Le projet pilote aidera la Ville à comprendre comment soutenir l’autopartage à long terme, y compris en modifiant les règlements municipaux, les politiques et les procédures au besoin.

Places pour autos partagées

 

FAQ

Ouvrir tout | Fermer tout

Que recommande l’administration municipale?

L’administration municipale recommande qu’un projet pilote de permis de stationnement pour autos partagées soit mené pendant une année et qu’il commence dans les deux mois qui suivent l’approbation de cette recommandation. L’article 12 (sur les limites de temps) et l’article 14 (sur les frais de stationnement) du Parking By-law (règlement municipal sur le stationnement) de Winnipeg ne s’appliqueront pas à ces places réservées pour que les autos partagées autorisées puissent être stationnées aussi longtemps que nécessaire, sans frais, pour autant que les conditions suivantes sont remplies :

  1. Un permis de stationnement a été délivré par la Direction du stationnement de Winnipeg dans le cadre du projet pilote.
  2. Toutes les autres règles de stationnement sont respectées.
Pourquoi l’administration municipale recommande-t-elle un projet pilote de permis de stationnement pour autos partagées?

En 2019, Peg City Car Co-op (PCCC) a demandé à la Ville de créer des places de stationnement réservées pour ses véhicules en raison du fait que la demande en stationnement empêchait cet organisme de prospérer. À l’heure actuelle, les groupes d’autopartage doivent signer des ententes de stationnement avec des propriétaires de terrains et des sociétés de gestion d’appartements ou de stationnement, et PCCC a du mal à trouver des places dans les quartiers où ses services sont le plus demandés. Il n’y a pas de stationnement hors rue adéquat là où les emplacements sur rue ont été proposés par PCCC dans le cadre de ce projet.

Le 4 novembre 2019, le comité d’orientation permanent du renouvellement des infrastructures et des travaux publics a décidé de demander à l’administration municipale de passer en revue les façons d’appuyer l’autopartage à Winnipeg, notamment en mettant sur pied un projet pilote d’emplacements réservés pour les autos partagées, et de lui présenter un rapport à ce sujet dans les 120 jours.

Quels sont les avantages de l’autopartage pour la population?

L’autopartage permet de diminuer ou d’éliminer la demande en véhicules privés et, par conséquent, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’appuyer le Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg, et d’offrir une façon différente de se déplacer aux personnes qui veulent pouvoir se passer d’un véhicule. De plus, le projet pilote proposé s’accorde bien avec le Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg, qui encourage les partenariats entre la Ville et les organismes d’autopartage qui visent à promouvoir les modes de transport durables et à inciter la population à agir pour le climat.

Où les places de stationnement pour autos partagées seront-elles situées?

La Ville a consulté PCCC pour établir l’emplacement des places de stationnement réservées :

  • Quatre places sur rue dans des zones où le stationnement n’est pas payant, dont une sur la rue Hanbury et une sur la rue McGee. Les deux autres places sur rue seront situées dans des zones où le stationnement est payant, aux environs de l’avenue Corydon, près de l’avenue McMillan, et dans Osborne Village, près du chemin Roslyn. Ces endroits sont proches des itinéraires d’autobus majeurs de Winnipeg afin d’y favoriser l’usage de différents modes de transport.
  • Deux places de stationnement sur rue dans des zones où le stationnement est payant sur les rues Hargrave et Stanley.
  • Une place de stationnement hors rue dans le terrain de stationnement du 625 de la rue Osborne.
Comment les places de stationnement réservées ont-elles été choisies?

On a choisi les places de stationnement sur rue en se basant sur les critères suivants :

  • La coopérative d’autopartage a prouvé qu’il n’y a pas suffisamment de places de stationnement hors rue pour ses véhicules dans une certaine zone.
  • Il n’y a pas de restrictions en matière de stationnement dans la rue proposée, pas même une interdiction de stationner dans les artères à déneigement prioritaire résidentielles.
  • La société d’autopartage doit obtenir une lettre de soutien de la part du propriétaire du bien sur lequel la place de stationnement sera aménagée.
  • Plusieurs lignes d’autobus passent aux arrêts qui sont situés à proximité des places de stationnement.

On a consulté les personnes qui vivent près des places de stationnement sur rue avant de choisir celles-ci pour causer le moins de dérangements possible.

Les critères suivants ont servi à choisir le terrain de stationnement hors rue du 625, rue Osborne :

  • Les places de stationnement hors rue seront aménagées sur des terrains de surface municipaux exploités par la Ville et à des endroits où le stationnement hors rue n’est pas payant.
  • On n’attribuera qu’une seule place par terrain de stationnement hors rue.
  • PCCC accepte toutes les conditions incluses dans la demande de permis de stationnement, y compris les exigences en matière de responsabilité et d’assurance.
  • PCCC ne transférera aucun permis de stationnement délivré dans le cadre du projet pilote à aucun autre organisme.
Comment fonctionne le stationnement dans les places réservées aux autos partagées?

Tous les emplacements seront destinés à des allers-retours, et les véhicules doivent être reconduits à leur place de stationnement originale après utilisation. Ce projet pilote n’inclura pas le stationnement pour des voitures partagées qui sont utilisées pour des allers simples (le véhicule est emprunté à un endroit et déposé à un autre).

Pourrait-on envisager la possibilité à long terme d’offrir du stationnement aux voitures partagées pour des allers simples?

Les résultats du projet pilote seront analysés de près quand la période de douze mois aura pris fin. Si la demande en places de stationnement pour des allers simples est suffisante et qu’on peut y répondre tout en répondant aux besoins des autres automobilistes, des personnes qui habitent le quartier et des commerces locaux, la Ville est d’accord pour envisager cette option.

De nouvelles places de stationnement seront-elles créées pour combler la perte de places accessibles au grand public?

À l’heure actuelle, il n’est pas prévu de créer de nouvelles places de stationnement. Le fait de réserver temporairement sept emplacements n’aura pas d’effets notables sur l’inventaire des places de stationnement sur rue et hors rue de la Ville.

Comment les résultats du projet pilote seront-ils évalués?

Le succès du projet pilote sera établi en fonction de la demande en voitures partagées. Si le fait d’allouer des places de stationnement à ces véhicules est jugé être un moyen efficace d’encourager l’autopartage et, par la même occasion, d’appuyer le Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg tout en réduisant la congestion routière et en représentant un mode de transport occasionnel utile, on pourrait envisager d’exécuter ce projet pilote sur le long terme. Un programme permanent devra aussi tenir compte des répercussions que ces places réservées auront sur les autres usagers et parties intéressées.

D’autres places de stationnement pour voitures partagées seront-elles ajoutées si le projet pilote devient un programme permanent? Comment ces places de        stationnement seront-elles choisies?

Il est encore trop tôt pour le moment pour songer à ajouter d’autres places de stationnement pour voitures partagées. Cependant, si la demande est suffisante et qu’on peut aménager d’autres emplacements, on choisirait sans doute ces derniers d’une manière similaire à celle utilisée pour les sept places qui ont été choisies pour ce projet pilote, selon la demande du secteur, la proximité avec le service d’autobus et les lacunes en matière de places de stationnement.

L’autopartage sera-t-il envisagé lors de la revue du stationnement sur rue?

L’autopartage est envisagé dans le cadre de la future stratégie sur le stationnement sur rue, tout comme le sont plusieurs autres aspects de la gestion des bordures de rue, notamment les zones de chargement commerciales et résidentielles et les permis de stationnement résidentiel. De plus, la Ville en tiendra compte dans son plan directeur des transports.

Pourquoi ce projet pilote est-il entrepris avant que la stratégie visant le stationnement sur rue et le plan directeur des transports de la Ville aient fini        d’étudier la gestion des bordures de rue?

Ce projet pilote appuie le Plan d’action sur le changement climatique de Winnipeg et vaut la peine d’être étudié plus en profondeur à ce niveau-là. Étant donné qu’il s’agit d’un essai, aucun changement permanent n’est proposé relativement à la façon dont le stationnement sur rue sera géré. À long terme, au-delà de ce projet pilote, nous prévoyons qu’au final, il faudra établir des priorités et trouver un équilibre par rapport aux besoins des différents usagers, tout en faisant des choix équitables et rentables et en évitant les effets indésirables ou les dangers de ces aménagements, et en répartissant l’accès aux bordures par la prise en compte des avantages et des inconvénients des rapports entre l’usage, le mode et la zone. Nous pouvons étudier les mérites de ce projet pilote en parallèle avec une étude plus en profondeur de la gestion des bordures dans le cadre de la stratégie sur le stationnement sur rue et du plan directeur des transports de la Ville.

Combien le projet pilote coûtera-t-il à la Ville?

Pendant le projet pilote, les places de stationnement payantes ne seront pas accessibles au grand public et ne généreront par conséquent aucun revenu journalier, ce qui engendrera une baisse d’environ 13 000 $ de recettes pour la période de douze mois.

Combien PCCC contribue-t-elle au projet pilote?

PCCC devra payer le coût d’installation des panneaux et obtenir un permis d’utilisation de rue dont le montant est de 100 $. De plus, pendant le projet pilote, chaque véhicule devra faire l’objet d’un permis de stationnement, dont les frais administratifs annuels s’élèvent à 25 $ pour les zones où le stationnement n’est pas payant, et à 100 $ pour les zones où le stationnement est payant.

D’autres organismes d’autopartage participeront-ils au projet pilote?

Pour l’instant, PCCC est le seul partenaire de ce projet pilote, mais on tiendra compte des autres sociétés ou coopératives d’autopartage qui s’y intéressent.

Dernière mise à  jour : 2020-11-17
Heading
  • text

Was this information helpful?

How can we make this web page better?

Information collected will be used to improve our website. Do not use this form to submit a request for service or information because it will not be forwarded to departments for response. To submit a request for service or information, contact 311.

This form is not intended to collect personal information; however, any personal information you choose to include in your comments is collected by the City of Winnipeg under the authority of section 36(1)(b) of the Freedom of Information and Protection of Privacy Act for the purpose of improving our website and will not be used or disclosed for any other purposes, except as authorized by law. Contact the Corporate Access and Privacy Officer by mail (City Clerk’s Department, Susan A. Thompson Building, 510 Main Street, Winnipeg MB, R3B 1B9) or by telephone (311) if you have any questions about the collection of this information.

Ces renseignements sont-ils utiles?

Comment pourrait-on améliorer cette page Web?

Les renseignements recueillis serviront à l’amélioration de notre site Web. Prière de ne pas se servir de ce formulaire pour soumettre une demande de service ou de renseignements, car la demande ne sera pas transmise au service en question. Pour soumettre une demande de service ou de renseignements, veuillez communiquer avec le 311.

Le présent formulaire ne vise pas à recueillir des renseignements personnels. Cependant, les renseignements personnels que vous choisissez d’inclure dans vos commentaires sont recueillis par la Ville de Winnipeg en conformité avec l’alinéa 36(1)b) de la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée dans le but d’améliorer son site Web et ne seront ni utilisés ni divulgués pour d’autres raisons, sauf dans les cas où cela est autorisé par la loi. Communiquez avec l’agent de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée de la Ville par courrier au Bureau du greffier, immeuble Susan-A.-Thompson, 510, rue Main, Winnipeg (Manitoba) R3B 1B9, ou par téléphone au 311 si vous avez des questions sur la collecte de ces renseignements.